logo du site internet

Guide des meilleurs lombricomposteurs d’appartement

Vous aimeriez avoir un petit potager, mais vous manquez d’espace extérieur. Bonne nouvelle !

Il est possible de cultiver un potager dans un appartement avec le bon équipement. La clé est d’identifier les cultures qui produisent le plus de valeur par mètre carré, puis de concevoir un système qui coûte moins cher que d’acheter les légumes à l’épicerie. Choisissez un espace pour votre petit potager et choisissez les fruits et légumes que vous voulez cultiver. 

Avant toute chose, décidez de l’espace que vous pouvez consacrer à un jardin intérieur, tant horizontalement que verticalement. Plus vous êtes proche d’une fenêtre, plus l’éclairage est bon. Ensuite, faites une liste des plantations que vous voulez faire pousser dans votre petit jardin et commencez à planifier votre système. 

Les meilleures cultures pour votre jardin d’appartement 

Les légumes fleurs

cultiver tomates en intérieur

Les tomates, les poivrons, les concombres, les haricots, les petits-pois et autres légumes à fleurs nécessitent plus de temps, d’espace, de chaleur et de conditions d’éclairage spécifiques pour une récolte décente. La laitue, les carottes, les oignons, les radis, les herbes et les autres légumes non fleuris sont moins difficiles à faire pousser et prennent beaucoup moins de place, alors n’hésitez pas à en cultiver. 

Les légumes feuilles

planter salade appartement

Ceux-ci sont faciles à cultiver en intérieur car ils ont besoin d’ensoleillement naturel pour fleurir, il est donc facile de les maintenir en production sans floraison. La laitue est la culture la plus facile à faire pousser à l’intérieur. Les laitues peuvent tolérer moins de lumière que la plupart des autres légumes. L’inconvénient est que la laitue est aussi bon marché en magasin. Cela ne vaut peut-être pas la peine de consacrer une partie de votre appartement à la culture de la laitue alors qu’elle est si facile à acheter, sauf si vous mangez bio et qu’elle est chère. 

Bette à carde/choux vert/moutarde

Ces légumes verts à feuilles sont beaucoup plus nutritifs que la laitue, ce qui signifie qu’ils ont besoin d’un milieu de culture plus riche en nutriments. Elles poussent mieux dans des températures plus fraîches, donc elles se prêtent bien à la culture en intérieur tant que la lumière est suffisante. Mais comme elles sont sujettes aux parasites, elles ont besoin d’une bonne circulation d’air. 

Les légumes racines

cultiver radis en intérieur

Les légumes racines peuvent être un peu difficiles à cultiver car ils ont besoin de profondeur et de souplesse dans leur milieu de culture pour se développer et mûrir.

Radis et navets

Les radis aiment les températures fraîches, le plein soleil et les milieux de culture bien drainants. Ces plantes racines mûrissent rapidement et se conservent bien. Il existe de nombreuses variétés de radis et de navets, y compris des variétés gourmandes faciles à cultiver à l’intérieur. 

Les carottes 

Les carottes sont apparentées au persil, et toutes deux sont faciles à cultiver et à entretenir. Les carottes ont besoin d’un milieu de culture bien drainé et meuble, d’une profondeur d’au moins 15 cms. Tant que les carottes bénéficient de lumière directe et de mouvements d’air, elles peuvent bien pousser à l’intérieur. 

Oignon, ail et échalote

Les oignons sont techniquement une tige, et l’ail est un bulbe, mais les deux ont des exigences de croissance similaires à celles des autres légumes-racines. Ces plantes à forte odeur contribuent à éloigner les nuisibles, alors plantez-les avec d’autres légumes dans un lit de culture à base de terre pour aider à éloigner les insectes. 

Les herbes aromatiques

Les plantes aromatiques sont les plantes les plus faciles à cultiver à l’intérieur. Vous pouvez aménager un espace de culture en intérieur ou sur votre balcon si vous en avez un qui vous permettra de faire pousser une grande variété d’herbes. 

Haricots, pois et fèves

Vous pouvez soit cultiver une variété grimpante pour économiser de l’espace, soit une variété buissonnante pour les faire pousser dans des pots. 

cultiver haricots en intérieur

Votre système de culture potagère

Maintenant que vous avez choisi vos cultures, il est temps de concevoir votre système de plantations

Quel que soit le système que vous choisissez de construire, ils ont tous besoin des mêmes composants : 

  • Ventilation : des ventilateurs pour faire circuler l’air autour de vos plantes ou une aération naturelle en ouvrant vos fenêtres. 
  • Engrais : si vous avez un lombricomposteur, n’hésitez pas à utiliser le compost ou le lombrithé pour nourrir vos plantes. Voir comment utiliser le jus du lombricompost
  • L’éclairage: les plantes potagères ont besoin d’une période d’obscurité chaque nuit pour utiliser l’énergie qu’elles créent pendant la journée, et cette période doit être constante. Lorsque les jours rallongent, les plantes pensent que les saisons changent, et elles peuvent arrêter de pousser. Pour l’éclairage, les LED sont les meilleures lampes de culture car elles sont plus efficaces et la lumière peut être orientée dans une seule direction. 

Jardinage en contenants

légumes en pot

Le jardinage en pots/jardinières constitue la méthode de culture intérieure la plus simple. Vous pouvez utiliser presque tout, y compris de vieilles bouteilles de jus de fruits, des bidons de lait, des bacs en plastique, des bocaux en verre et des seaux. 

Choisissez un bac surélevé si vous le souhaitez. Utilisez de grands récipients pour les plantes au système racinaire complexe, et de petits récipients pour les plantes au système racinaire peu profond. Plus la plante est grande, plus le contenant doit être grand. 

Assurez-vous que tous les récipients ont un drainage adéquat. Pour favoriser le drainage, placez vos pots sur des supports. Ils doivent juste être assez hauts pour permettre à l’eau de s’écouler après l’arrosage.

Posez vos récipients sur une table ou une étagère dont la surface n’est pas poreuse, et construisez un petit rebord autour du bord pour arrêter les gouttes. Créez une légère inclinaison pour drainer l’eau en un seul endroit. Vous pouvez également fabriquer des bacs de drainage pour vos récipients et les vider chaque jour. Cela vous donne plus de flexibilité, mais laisser de l’eau stagnante crée des problèmes de parasites, alors assurez-vous de les vider régulièrement

Les conteneurs peuvent être placés sur des étagères pour les jardins verticaux, ou sur des tables pour accueillir des plantes plus hautes. Il est difficile de soutenir des plantes rampantes dans des pots, ce système est donc préférable pour les légumes verts à feuilles, les plantes à racines et les herbes aromatiques (romarin, sarriette, thym, coriandre, origan, basilic, menthe, aneth, estragon… )

Jardinage à la verticale

jardin vertical

Lorsque vous manquez d’espace de culture, un jardin vertical est le moyen idéal de faire pousser de nombreux légumes et herbes aromatiques sur une surface réduite. L’espace est optimisé. Vous pouvez même avoir plusieurs types de végétaux afin de varier les cultures. 

Pensez à des emplacements près des fenêtres, des puits de lumière ou des grandes pièces ouvertes qui reçoivent une bonne quantité de lumière tout au long de la journée. Vous pourrez peut-être éclaircir un mur en plaçant un miroir à un endroit stratégique pour réfléchir plus de lumière vers la zone où vous souhaitez placer vos plantations.

Attention au drainage ! 

De nombreuses plantes peuvent être cultivées à partir d’une structure verticale tout comme elles le sont à partir d’un pot traditionnel. Même si vous pouvez cultiver une grande variété de légumes dans ce type de structure, vous devez tenir compte des besoins en eau des plantes que vous cultivez. Choisissez des variétés qui ont des besoins similaires, car vous ne voulez pas que certaines soient trop arrosées alors que d’autres ne le sont pas assez.

Lors de l’arrosage, veillez à ne pas mouiller votre mur et votre sol. Les petits récipients peuvent être facilement retirés du mur et posés à plat pour être arrosés, ce qui permet de garder le mur sec.

jardiner à la vertical

Au fur et à mesure que les végétaux vont se développer, les pots et jardinières vont s’alourdir. Il faudra veiller à ce que la structure ne cède pas sous le poids des végétaux.